Auteurs en M

L’ange de Munich – Fabiano MASSIMI

Munich, 1931. Angela Raubal, 23 ans, est retrouvée morte dans la chambre d’un appartement de Prinzregentenplatz. À côté de son corps inerte, un pistolet Walther. Tout indique un suicide et pousse à classer l’affaire.

Sauf qu’Angela n’est pas n’importe qui. Son oncle et tuteur légal, avec lequel elle vivait, est le leader du parti national socialiste des travailleurs, Adolf Hitler. Les liens troubles entre lui et sa nièce font d’ailleurs l’objet de rumeurs dans les rangs des opposants comme des partisans de cet homme politique en pleine ascension.

Détail troublant : l’arme qui a tué Angela appartient à Hitler.

Entre pressions politiques, peur du scandale et secrets sulfureux, cet événement, si il éclatait au grand jour, pourrait mettre un terme à la carrière d’Hitler. Et faire du commissaire Sauer, chargé de l’enquête, un témoin très gênant.

J’ai aimé me plonger dans cette histoire, découvrir Angela, une jeune femme pleine de vie.

J’ai aimé suivre l’enquête pas à pas, découvrir l’entourage de la morte, surtout celui de son oncle qui la retenait prisonnière.

J’ai aimé retrouvé Eva Braun et découvrir l’origine de sa liaison avec le Führer.

J’ai découvert que le mouvement nazi avait grandi à Munich, une ville riche historiquement et que l’auteur m’a fait découvrir.

La résistance allemande est encore présente, et cette affaire pourrait aider à faire tomber le petit caporal.

Un roman dont les pages sont pleines de chemises brunes, pas encore noires ; où les personnages commencent à se méfier de tout le monde.

Une plongée historique dans une mort jamais élucidée.

L’image que je retiendrai :

Celle des robes de luxe d’Angela, acquise à un prix impensable.

Albin Michel, 10 mars 2021, 560 pages

Merci à ma Librairie préférée pour cette lecture enrichissante

10 commentaires

Répondre à Violette Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :