Le point zéro – Seichô MATSUMOTO

Second ouvrage de l’Atelier Akatombo que je lis. Un polar japonais d’ambiance des années 50.

Une ambiance de neige dans la province d’Ishakawa au nord du Japon.

Des illustrations en noir et blanc de l’auteur s’ajoutent à l’ambiance de neige du texte.

Le mari de Teiko vient de disparaître quelques jours après leur mariage arrangé. Autant dire que Teiko ne connaît rien de son mari.

La jeune femme va donc mener l’enquête pour découvrir ce qui est arrivé à son mari. Est-il mort ou simplement disparu ?

Une intrigue qui prend le temps de s’installer. Des personnages attachants qui se dévoilent peu à peu.

Comme toujours dans les romans japonais, on guette les silences et les non-dits.

J’ai aimé découvrir le Japon de l’après-guerre : les soldats américains et les femmes japonaises converties en pan-pan. Ce qui m’a fait penser à la trilogie de l’ombre d’Indridason.

Une lecture dépaysante à lire au coin du feu avec un bon thé.

L’image que je retiendrai :

Celle qui donne son titre au roman : le point zéro du Japon.

Atelier Akatombo, 4 octobre 2018, 270 pages

8 commentaires sur “Le point zéro – Seichô MATSUMOTO

  1. Oh, j’ai entendu parler de ce nouvel éditeur de polars japonais et j’ai très envie de les lire ! Tu me donnes très envie de lire celui-ci d’autant plus que je connais Ishikawa et sa région (mais… pas après guerre !).
    Je te souhaite un excellent weekend de Noël 🙂

  2. J’ai un peu de mal ces temps ci avec les romans qui prennent trop de temps à s’installer… De mauvaises expériences lors de mes dernières lectures…
    EN tout cas, bonne année à toi ! et de bonnes lecture pour 2019 !

Répondre à coupsdecoeurgeraldine Annuler la réponse.