Auteurs en D

Les oubliés de Londres – Eva DOLAN

De l’auteure, j’avais aimé Les chemins de la haine sur l’esclavage des migrants en Angleterre.

Son dernier roman se déroule au coeur de Londres, dans un quartier en pleine reconstruction. D’anciens immeubles sont détruits pour laisser place à de hautes tours d’immenses appartements inoccupés, achetés pour blanchir de l’argent ou placer son argent.

Les rares occupants sont tellement épuisés par leur travail pour rembourser leurs prêts qu’ils partent trop tôt et rentrent trop tard pour profiter de la vue.

Dans un des immeuble en contre-bas vivent encore Molly, photographe engagée qui vivote par choix ; Callum, ancien militaire qui fait de récurrents cauchemars ; une mère et sa fille qui partiront bientôt ; et un couple dont la femme vient d’avoir un AVC.

Un soir, ils célèbrent la sortie d’un livre consacré à leur combat. Mais tandis que la fête bat son plein, Hella, auteure du texte, et Molly, auteure des photos, se retrouvent face à l’encombrant cadavre d’un homme. La décision qu’elles prennent alors va lier leurs destins, inextricablement.

Molly nous raconte jour après jour ce qu’elle vit après cette funeste soirée. S’intercale à chaque chapitre un autre sur Hella qui remonte le temps pour nous faire découvrir la jeune fille.

Petit à petit, on découvre une Molly qui a fait d’Hella sa fille en lui faisant découvrir le milieu contestataire (les grandes grèves des mineurs, les black-blocks).

Petit à petit, on découvre Hella, fille d’un policier haut gradé, ayant fait de bonnes études. Quel élément déclencheur l’a-t’il fait quitter le confort d’un pavillon bourgeois pour se lancer dans la lutte ?

Qui est ce mystérieux Dylan qu’elle rejoint parfois ?

J’ai aimé Molly, ses choix, son engagement, son refus de vivre ailleurs qu’à Londres, même si cela devient impossible.

J’ai aimé ces femmes victimes de la violence des hommes mais qui ne baissent pas les bras, au contraire.

Un roman sur l’urbanisation sauvage, la gentrification d’une capitale qui perd peu à peu son âme, et les violences faites aux femmes.

L’image que je retiendrai :

Celle du vieil homme qui arpente les berges boueuses de la Tamise. Que cherche-t’il ?

Lu sur Liselotte

Merci Eimelle pour ce conseil de lecture

14 commentaires

Répondre à Elle - Twin Books Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :