Auteurs en V

Mon mari – Maud VENTURA (RL 2021)

Premier roman de l’auteure, le titre et la couverture m’ont attiré l’oeil. Le résumé était alléchant.

Dès les premières pages, le premier jour de la semaine, on entre dans l’intimité de la narratrice, en adoration de son mari.

Du mari, des deux enfants et de la narratrice, on ne connaitra jamais les prénoms. Et l’auteure réussi le tour de force de ne jamais être lassante en désignant son mari par Mon mari.

Au fur et à mesure des jours de la semaine, on découvre une femme que j’ai trouvé un peu angoissée à l’idée de ne pas se comporter comme il faut en société (son mari travaille dans la finance et côtoie des amis bourgeois).

Mais une femme assez indépendante pour avoir quelques amants par-ci par-là ; faire des niches à son mari pour être toujours près de lui.

Le dernier mot revient au fameux mari et éclaire le couple d’un nouvel éclairage réjouissant.

Un roman maitrisé de bout en bout sur la vie de couple moderne.

L’image que je retiendrai :

Celle de a clémentine. Lors d’une soirée, l’ami du mari pose la question de savoir qu’elle fruit serait sa femme, si elle était un fruit. Le mari répond une clémentine, ce qui met en fureur la narratrice.

Iconoclaste, 19 août 2021, 355 pages

Je remercie ma librairie préférée pour la lecture de roman de la rentrée littéraire

12 commentaires

Répondre à aifelle Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :