Auteurs en D

On fait parfois des vagues – Arnaud DUDEK

J’ai attendu longtemps que ma réservation soit enfin disponible, et je ne regrette pas d’avoir été patiente, à l’image du père dans ce roman.

J’ai été parfois gêné de l’aspect décousu de la narration, comme si l’auteur perdait son fil directeur. A l’image de son personnage, finalement, qui pensait sa vie bien réglée et que vient faire éclater la révélation de ses parents.

J’ai été étonné qu’un si grand vide perdure aussi longtemps.

Mais j’ai aimé la patience du père qui aime de loin son fils.

Un roman fort sur les liens familiaux.

L’image que je retiendrai :

Une expression forte, plutôt, celle de celui-sans-qui. Il y en a tellement dans notre vie.

Editions Anne Carrière, 21 août 2020, 185 pages

22 commentaires

Répondre à Aline Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :