Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar – Antoine CHOPLIN

Tchécoslovaquie, avant l’emprisonnement de Vaclav Havel.

Dans une petite ville de province, lors d’une représentation d’un de ses spectacle, il se lit d’amitié avec Tomas Kusar, simple cheminot qui aime photographier les écorces d’arbres.

Petit à petit, au fil des années, Tomas devient actif dans le mouvement dissident mené par Havel. De petites choses : poster des lettres, recopier des textes, et les cacher. Mais cela lui vaut tout de même des interrogatoires et la surveillance de la police.

Jusqu’au Grand Soir.

J’ai aimé suivre Vaclav, de loin.

J’ai aimé le parcours de Tomas, si peu politique et pourtant si engagé, pour ses ami(e)s.

Lenka, son amoureuse, m’a fait de peine, jeune fille si pleine d’avenir pourtant.

Un texte minimaliste, comme toujours avec Choplin, une prose qui va à l’essentiel.

L’image que je retiendrai :

Celle des photographies de Tomas : au départ, des écorces d’arbres, puis, au fur et à mesure de son engagement, des hommes.

La fosse aux ours, 5 janvier 2017, 220 pages

20 commentaires sur “Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar – Antoine CHOPLIN

  1. Tu me donnes mauvaise conscience: cela fait (trop) longtemps qu’il est sur ma pile à lire. J’avais en effet découvert ce texte lors des représentations théâtrales de la Gayola à la Fête du Livre de Saint-Etienne, il y a deux ou trois ans.

    1. Je trouve ses livres assez inégaux. Mais il est difficile d’écrire magnifiquement tout le temps.

  2. Lu à sa parution, je l’avais beaucoup apprécié. Je te conseille le nouveau roman, Partiellement nuageux, qui se déroule de l’autre côté du monde, au Chili. Bon weekend 🙂

Laisser un commentaire