Auteurs en K

Réparer les vivants – Maylis de KERANGAL

J’aime les textes courts de cette auteure, comme Corniche Kennedy. Ses romans plus longs ont tendance à me perdre.

Malheureusement, ce fut le cas pour celui-ci.

J’ai beaucoup aimé le début : ce jeune homme surfeur, l’accident, la mère prévenue qui a du mal à joindre le père.

Les longues phrases de l’auteure m’ont envoûtées.

Et puis, ça a commencé au détour d’une phrase : un terme médical technique.

Puis des digressions sur le chardonneret d’un des médecin.

J’ai passé de plus en plus de paragraphes en avance rapide, pour ne retrouver que ceux concernant les parents et Simon.

L’image que je retiendrai :

Celle du médecin chantant pour lui-même en faisant les derniers soins à Simon.

Lu sur Liselotte

31 commentaires

Répondre à manou Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :