Auteurs en G

Adieu Gloria – Megan ABBOTT

Elle a vingt-deux ans, un job minable de comptable dans une boîte de nuit, et rêve d’avoir les jambes de Gloria Denton et de goûter aux plaisirs de l’argent facile.

Gloria a deux décennies de plus, porte des tailleurs élégants et conduit des voitures de luxe. Elle contrôle des entreprises criminelles – cercles de jeu et champs de courses – pour le compte de caïds du milieu, et aimerait bien passer la main.

La femme fatale va se transformer en pygmalion et former sa « pouliche » pour en faire son héritière. Jusqu’au jour où celle-ci s’entiche d’un bon à rien, joueur flambeur et cynique.

Dès le début du roman, on perçoit que la narratrice a de l’ambition : Gloria lui apprend comment se comporter et lui donne accès à un confort matériel supérieur, mais on sent qu’elle vise plus haut.

Ce sera un homme qui sera le déclencheur de la catastrophe.

Et on le sent arriver gros comme une maison, on a envie de crier à la narratrice, par ailleurs fort lucide : N’y va pas !

Et pourtant si….

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman tout en tension (on attend la chute de Gloria ou de la narratrice) qui se déroule dans les années 50.

Oserais-je le dire : c’est un roman noir féministe, car les hommes n’ont que des seconds rôles.

L’image que je retiendrai :

Il est souvent question de genoux sur la moquette dans différentes situations.

Le livre de poche, 9 mai 2012, 240 pages

12 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :