Auteurs en B

Alto braco – Vanessa BAMBERGER

Le roman s’ouvre sur le décès de Douce, la grand-mère de la narratrice.

Au fur et à mesure des pages, nous découvrons l’enfance de Brune entre sa grand-mère et sa grand-tante, bistrotières parisiennes venues de l’Aveyron, deux femmes que rien ne pourra séparer.

Et puis, au gré des confidences, Brune découvrira également le secret de famille qui entoure la fuite à Paris de ses deux anges gardiens.

J’ai aimé les deux soeurs qui ouvrent leur commerce 7 jours sur 7, de six heures jusque tard le soir, par roulement.

J’ai aimé le père de Brune qui tente vainement de faire vivre son exploitation sur le plateau de l’Aubrac.

J’ai aimé en apprendre plus sur cette région à cheval sur trois départements à la nature presque intact mais rude.

Le personnage de Brune m’a moins parlé, trop parisienne, sans doute, trop révolutionnaire après avoir discuté avec seulement 3-4 personnes.

Un roman plein de vaches et de ceux qui les aime.

L’image que je retiendrai :

Celle de Douce préparant la pâte à crêpes avant d’aller se coucher (de la farine, des oeufs, du sucre et du lait, un bon coup de fouet, et repos jusqu’au matin).

Liana Levi, 10 janvier 2019, 250 pages

12 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :