Auteurs en M

Ame brisée – Akira MIZUBAYASHI

De l’auteur, j’avais aimé cet été Un amour de Mille Ans.

C’est avec plaisir que j’ai ouvert son nouveau roman au titre à double sens, encore une fois.

Le roman s’ouvre sur un jeune garçon caché dans un placard pendant qu’il entend un soldat japonais briser le violon de son père.

Puis le récit commence et raconte cet épisode de l’enfance de Rei pendant la guerre de 39-45 au Japon.

Après une ellipse, nous retrouvons Rei en France où il est devenu luthier et pendant des années, à réparé le violon de son père.

Avec, toujours en arrière-plan, le morceau de Schubert Rosamunde que le quatuor de son père répétait.

J’ai aimé suivre Rei-Jacques à travers son identité française qui n’oublie pas sa part japonaise, malgré les années, ces réflexions sur la langue française qui place tous les interlocuteurs sur un pied d’égalité, contrairement à la langue japonaise.

J’ai aimé la présence de la musique, comme une présence des morts.

J’ai aimé les souvenirs de chacun sur le père de Rei et du soldat.

J’ai aimé les personnages, tous gens de bonne volonté, en lutte contre la pensée dominante visant à interdire et exclure.

Un auteur japonais qui vit au Japon et qui écrit magnifiquement en français.

L’image que je retiendrai :

Celle de Rei, de retour au Japon, se souvenant de son dernier petit déjeuner avec son père composé de riz, d’un oeuf cru et de sauce soja.

Gallimard, 29 août 2019, 256 pages

14 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :