Auteurs en P

Au royaume des aveugles – Louise PENNY

Convoqué dans une vieille ferme abandonnée, Armand Gamache apprend qu’une parfaite inconnue l’a choisi comme exécuteur testamentaire avec Myrna Landers, la libraire de Three Pines, et Benedict Pouliot, un jeune entrepreneur.

Intrigués, tous trois acceptent ce rôle et découvrent des clauses tellement insolites qu’ils doutent de la santé mentale de la défunte. À moins qu’elle ne soit, au contraire, particulièrement lucide et consciente du danger qui pèse sur ses héritiers.

Telle est l’intuition de Gamache qui se méfie davantage des évidences depuis que, sur un autre front, il a sacrifié sa carrière pour lutter contre le narcotrafic. En voulant piéger les cartels, n’a-t-il pas libéré dans les rues de Montréal le pire opiacé qui soit ?

En recrutant l’insaisissable Amelia Choquet, n’a-t-il pas introduit l’ennemi dans les rangs de la police ?

Pour faire la lumière sur ces deux affaires, l’ancien chef de la Sûreté du Québec n’a d’autre choix que de se lancer dans une course contre la montre et contre la mort.

Ce roman nous fait entrer dans les arcanes de la haute finance, où les comptes en banque regorgent de millions de dollars. Encore une fois, l’auteure a réussi à me passionner par un milieu que je ne connaissais pas.

Bien sûr, j’ai retrouvé avec plaisir Gabri et Olivier, Ruth et Carla. Deux nouveaux venus font leur apparition, deux personnages masculins avec leurs particularités.

Nous suivons également Amelia dans les bas-fond de Montréal, à la suite d’une mystérieuse enfant vêtue d’une tuque rouge.

Deux enquêtes qui se déroulent par un froid mordant de plein hiver, ce qui n’empêche pas Carla et Gabri d’imaginer quoi faire pour le carnaval.

Une citation :

Et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

L’image que je retiendrai :

Celle de Gabri écrivant chaque année à Justin Trudeau pour l’inviter au carnaval du village. Cette année, Carla et lui prévoient d’organiser une course au tour du lac, juste vêtu d’un slip de bain.

Lu sur Liselotte

14 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :