Auteurs en P

Changer l’eau des fleurs – Valérie PERRIN

Il faut dire que le décor de ce roman est pour le moins original : Violette Toussaint, le personnage principal, travail dans un cimetière, et y habite.

Nous découvrons par petites touches la vie de Violette depuis sa naissance sous X, ses différents familles d’accueil seulement évoquées, son coup de foudre pour Philippe Toussaint, leur fille Léonine, leur travail comme garde-barrière jusqu’à l’automatisation de la ligne, puis le travail dans un cimetière, la moto de Philippe Toussaint et ses journées dessus jusqu’à sa complète disparition.

Je ne vous en dirai pas plus, au risque de divulgâcher ce roman foisonnant, qui s’autorise même un tour du côté de l’enquête.

Tous les ingrédients y sont pour faire un succès : du drame, de l’humour, du feel-good, de l’amour, de la couleur, des méchants, et même des citations de plaques de cimetière en titre de chapitre.

Mais, au risque de faire ma difficile, il y a un peu trop d’ingrédients à mon goût, et cette profusion a bien failli me faire caler au milieu de ce gâteau trop riche.

Une citation :

Si je portais son nom, je m’appellerais Irène Seul. Ca ferait une faute d’orthographe.

L’image que je retiendrai :

Celle de la couleur rose, omniprésente dans le roman.

Lu sur Liselotte

Objectif PAL (numérique) chez Antigone

40 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :