Auteurs en K

Corniche Kennedy – Maylis de KERANGAL

Enfin un roman de cette auteure qui ne me tombe pas des mains.

Il faut dire qu’il est court, que la tension monte au fur et à mesure des pages, et que le vocabulaire n’est pas trop pontifiant.

J’ai aimé les adolescents si bien croqués, sous le soleil de Marseille.

J’ai moins adhéré au personnage du policier ventru et de son chef prêt à tout.

Certains mots oubliés jetés en fin de paragraphes m’ont fait sourire, comme si l’auteure avait à côté d’elle un dictionnaire des mots disparus et qu’elle piochait dedans.

Je n’oublierai pas de sitôt Eddy et sa bande, ni Suzanne.

L’image que je retiendrai :

Celle des plongeoirs nommés Just do it et Face to Face.

Verticales, 25 août 2008, 192 pages

12 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :