Auteurs en M

Dans le café de la jeunesse perdue – Patrick MODIANO

Le titre me disait quelque chose, je pensais l’avoir déjà lu. En effet, cela m’est revenu lorsque Louki est entrée en scène.

J’ai aimé retrouvé les cafés parisiens, ici Le Condé dans lequel une bande d’ami-e-s se retrouve.

J’ai aimé octobre et novembre dans ces pages.

J’ai aimé que Roland laisse Louki à son mystère.

J’ai aimé les couleurs : toujours du vert, un peu de bleu, de noir et de blanc, mais surtout du rouge.

J’ai aimé les zones neutres des villes, là où se retrouveraient les personnes en attente, entre deux vies.

J’ai aimé l’Eternel Retour, lorsque le personnage retrouve un lieu qui n’a pas changé.

Toujours la question de l’identité : lorsque des personnes disparaissent, on s’aperçoit que l’on ne savait rien d’eux.

L’image que je retiendrai :

Celle des petites tables rondes du café Condé.

Lu sur Liselotte

19 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :