De terre et de chair – Valérie ROSSIGNOL

De la sculpture, j’admire les anciens éphèbes de marbre des musées. Je ne connais donc rien du maniement de la glaise ni du rapport entre le sculpteur et son modèle.

C’est donc en novice que j’ai ouvert ce petit livre, qui s’est vite transformé en hérisson.

J’ai aimé que l’auteure-sculptrice explique, dans la première partie ce qui se joue entre le sculpteur et son modèle, où le corps de l’homme ne peut tricher.

La seconde partie m’a subjuguée : quelle lettre d’amour !

Car nous ne sommes pas que des êtres pensants, nous sommes aussi des corps qui souffrent, qui jouissent, qui vivent.

Avec des phrases qui sonnent justes, l’auteure a su mettre des mots sur des ressentis parfois flous.

Une artiste que je continuerai de suivre, ne serait-ce qu’à travers son site : lescorpscelestes.fr

Quelques citations :

Pourtant, c’est dans l’abandon que l’esprit s’anime. p.60

Et comme nous sommes en décalage incessant avec le monde, c’est un combat quotidien que nous devons mener pour ne pas perdre ce qui nous emplit et nous fait avancer. p.72

Il a fallu que je remonte à la source, que je me dégage des influences extérieures pour n’écouter que ce à quoi j’aspirais. p.79

L’espace intérieur ne s’agrandit que s’il est porté par l’amour. p.89

Je n’ai aucune ambition. Aucun désir de me mesurer à eux. Ma vie ne se gagne pas en victoire sur quelque chose. Elle se gagne par la rupture qu’elle a créée avec autrui. p.90

Storylab, 1 juin 2019, 120 pages

Je remercie Babelio et l’éditeur pour l’envoi de ce livre qui m’a parlé au creux de l’oreille et de la chair

10 commentaires sur “De terre et de chair – Valérie ROSSIGNOL

Laisser un commentaire