Auteurs en M

Des hommes – Laurent MAUVIGNIER

C’est ma seconde rencontre avec l’auteur dont j’avais aimé Continuer.
Ce texte est plus ancien, et de l’avis de certaines, son meilleur.
Quels hommes et quel style !Commençons par le style époustouflant à la fois proche de l’oral dans l’enchaînement des idées mais si bien travaillé que l’on ne perçoit pas ce travail. Le récit coule et l’on a envie de continuer d’écouter petite musique du narrateur.

Un narrateur qui sait si bien décrire ses émotions que je les ai vécu avec lui même si je ne le voulais pas.

Et pourtant ce qu’il nous raconte glace le sang. Oh, pas tout se suite, l’auteur installe ses personnages dans la campagne française le jour desn60 ans de Solange. On devine les liens familiaux compliqués.

Puis vient Feu-de-bois par qui le scandale arrive.

C’est le bachelier qui nous raconte l’histoire depuis l’après-midi jusqu’au moment où il va se coucher, et que ses souvenirs l’assaillent.

L’Algérie, pas aussi terrible que Verdun, mais qui à détruit une génération de jeunes hommes dans leur tête, même si ils sont revenus avec tous leurs bras.

Des hommes qui ont fait comme ils ont pu entre la peur et l’amour, l’espoir et la barbarie.

Des hommes humains trop humains et que l’on n’oublie pas.

Merci, Monsieur Mauvignier, les heures passées avec vos personnages et la voix de votre narrateur me resteront longtemps en mémoire.

L’image que je retiendrai :

Celle des cachets que prend le narrateur et tous les anciens d’Algérie car ils n’ont jamais pu parler des atrocités qu’ils ont vu.

Editions de Minuit, 3 mars 2011, 282 pages

10 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :