Auteurs en R

GPS – Lucie RICO

De prime abord, je ne serai pas allée vers ce genre de roman si mon Grand Couassous n’avait pas participé au Prix littéraire de France Culture : je lui ai emprunté son livre.

C’est un roman à l’univers étrange, où l’auteur emploie la deuxième personne pour parler de son personnage,  Ariane.

Mais qui est le personnage principal : Ariane qui vit recluse, ou Sandrine sa meilleure amie qui disparait, ne laissant qu’un point rouge sur le GPS d’Ariane ?

Qu’est-il arrivé à Sandrine ? Est-elle partie avec un connard de la fête ? Est-elle le cadavre brûlé retrouvé non loin du point rouge ?

Et pourquoi ce point rouge sur le smartphone d’Ariane bouge-t-il ?

J’ai eu du mal à osciller entre l’univers onirique des déplacement de Sandrine (les lieux de l’enfance commune des deux amies, les voyages qu’elles n’ont jamais fait) et les données froides du GPS.

J’ai aimé les noms de lieu : le lac du Der, la rue du renard, la ruelle des cailloux.

Un sacré roman sur la vie moderne, notre dépendance aux objets connectés qui nous déconnectent de la vie et du rêve.

Deux citations :

Le paysage semble s’être comme Sandrine offert une opération de chirurgie esthétique. Tu apprécies c emonde, sans météo, sans contrainte, sans choix.

Entre le moment de la photographie en 360° d’un lieu et son apparition sur Google Maps, il se déroule plus de six mois. Si une bombe nucléaire ravage ta ville, elle restera intacte sur la carte pendant deux saisons. Cette pensée te rassure.

L’image que je retiendrai :

Il est beaucoup question de feu dans ce roman : le prénom Sandrine, et l’amant d’Ariane qui est pompier, comme un contre-point à la froideur du monde virtuel.

Lu sur Liselotte

28 commentaires

Laisser un commentaire