Habemus piratam – Pierre RAUFAST

Quatrième roman de cet auteur que je déguste à chaque nouveau livre.

Il nous emmène cette fois dans l’univers du piratage informatique : un homme, hacker de haute volée, se confesse à un curé d’une petite paroisse française. Plus habitué à entendre les confessions des vieilles dames de son village, le curé se pique au jeu des dix commandements et attend chaque vendredi la confession de son cyberpénitent.

J’ai aimé les clins d’oeil aux romans précédents de l’auteur ; j’ai aimé les vieilles dames joueuses de scrabble qui se font des niches.

J’ai été moins sensible aux descriptions de hacking, même si je suis restée ébahie devant tant de facilités.

Un univers du dark web digne d’un jeu d’échec où il faut savoir être inventif.

L’image que je retiendrai :

Celle de la confiture de figues que le milliardaire lésé se promet de manger avec les testicules du hacker.

Alma éditeur, 4 octobre 2018, 228 pages

22 commentaires sur “Habemus piratam – Pierre RAUFAST

Laisser un commentaire