Auteurs en G

« Je me promets d’éclatantes revanches » – Valentine GOBY

Je découvre avec ce texte Mme Charlotte Delbo, une femme engagée, déportée à Auschwitz puis Buchenwald. Son décès d’un cancer des poumons.

J’ai aimé l’analyse de Valentine Goby sur l’écriture de Charlotte : non pas pour dire l’expérience des camps, mais comme un hymne à la vie. Une écriture poétique qui dit la faim, fait sentir la soif.

Lecteurs, nous savons tout ce que nous apporte un texte littéraire fort ; l’auteure nous éclaire ici sur ce qu’apporte l’écriture en elle-même.

Un texte fort, à part, un livre-hérisson. Une merveille de cette rentrée littéraire.

Quelques citations :

« Lire a été non une quête d’exotisme mais une entreprise d’excavation : la révélation de ce qui me relie intimement au monde ; me coule dans sa respiration ; me fait une semblable. » (p.41)

« Je savais que j’oublierais puisque c’est oublier que continuer à respirer. » (p.64)

« Là-bas, j’ai été sûre qu’une langue n’est pas ajustable à toute réalité. » (p.78)

« je suis Charlotte Delbo, je suis vivante et j’aime ça. » (p.110)

A propos des camps : « On ne revient pas meilleur. On n’est augmenté que d’effroi. La déportation est une perte sèche. » (p.158)

L’Iconoclaste, 30 août 2017, 178 pages

29 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :