Je me suis tue – Mathieu MENEGAUX

On ne le dira jamais assez : la communication est essentielle dans le couple.

Le silence peut être mortifère, c’est le cas dans ce roman.

Claire pense qu’elle peut passer sous silence son traumatisme. Elle en dit rien, à personne. Pour sauvegarder les apparences, car les apparences sont importantes dans son monde.

Je n’ai pas été tant déranger par l’acte fatale de Claire. Ce qui m’a gêné, c’est cette volonté de cacher, à elle et aux autres, jusqu’au bout, sa blessure.

Ce qui m’a gêné, dans ce roman, c’est sa lutte éperdue pour la préservation de son image.

Un bien triste constat, que je partage, de la part de l’auteur.

L’image que je retiendrai :

Celle des yeux de Pierre, huit mois.

Lu sur Liselotte

4 commentaires sur “Je me suis tue – Mathieu MENEGAUX

Laisser un commentaire