Je suis Jeanne Hebuterne – Olivia ELKAIM

Je ne connaissais pas Jeanne Hebuterne. J’ai découvert cette jeune fille issue d’une famille bourgeoise et très pratiquante.

Le frère est parti à la guerre en 14 mais ne lâche pas son emprise sur sa soeur. C’est pourtant lui qui l’a poussé à s’inscrire dans une académie de peinture. Elle y rencontre Amedeo, et c’est le coup de foudre.

Petit à petit, Modigliani l’emmène dans sa vie de bohème. Elle découvre l’ange-gardien de son amoureux : Zborowski, mais aussi les autres peintres parisiens, leurs querelles et leurs fêtes.

Elle découvre aussi la faim et le froid.

Un style un peu sec, mais le livre est rédigé sous forme de journal, et Jeanne est peintre mais pas écrivain.

J’ai aimé découvrir la vie tragique de cette artiste méconnue pour ses oeuvres.

Mais aussi son frère dont j’ai cru deviner l’emprise presque incestueuse.

J’ai découvert un amour qui est allé jusqu’au bout, forcément tragique.

L’image que je retiendrai :

Celle des carreaux cassés de la verrière sous laquelle habitent Jeanne et Amedeo et qui laisse entrer la neige et le gel.

Stock, 23 août 2017, 248 pages

Merci Marie-Do pour le prêt de ce roman

16 commentaires sur “Je suis Jeanne Hebuterne – Olivia ELKAIM

  1. Effectivement un bon roman pour faire connaître cette artiste, la rentrée littéraire 2017 est-ce une coïncidence, comportait au moins trois œuvres sur le milieu de la peinture Gabriëlle des sœurs Berest , Légende d’un dormeur éveillé de G Nohant et Jeanne Hébuterne d’O Elkaïm. Tous passionnants et situés début XX°!

  2. J’avais beaucoup aimé Gabriëlle et l’ambiance qu’il y avait autour des peintres à cette époque, par contre la remarque que tu fais sur le style m’arrête un peu.

Laisser un commentaire