Auteurs en P

Joueuse – Benoît PHILIPPON

Après un clin d’oeil à Mamie Lüger, l’auteur nous entraîne dans l’univers du jeu, celui des accrocs où la mafia n’est jamais loin.

J’ai découvert des hommes et des femmes prêts à tout, mais vraiment tout pour assouvir leur passion du jeu. Ici, le poker.

J’ai aimé Zack et Baloo, ce duo improbable qui se soutient. Et puis la chanson de Baloo : Il en faut peu pour être heureux…

Maxine m’a paru plus lointaine, avec son besoin de vengeance. Mais elle est à la fois forte et blessée.

J’ai aimé le petit Paul, surdoué de 7 ans qui trouve asile chez Maxine.

Le récit se déroule sous les chapeaux de roues, presque sans temps morts.

Et même si, comme moi, vous ne connaissez rien au poker, vous passerez un excellent moment de lecture.

L’image que je retiendrai :

Celle des toilettes dans lesquels Zack tente de revenir à la vie pendant qu’un mariage se déroule de l’autre côté de la cloison.

Les Arènes, 4 mars 2020, 365 pages        Lu grâce à ma librairie préférée

8 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :