Auteurs en G

Jours de colère – Sylvie GERMAIN

Le sujet du français du Bac de cette année a raison : ce livre est un chant, celui de la vie de 9 frères vivants.

9 frères issus de l’amour d’Ephraim  Mauperthuis pour Reinette-la-Grasse.

J’ai aimé Reine qui a une faim insatiable.

J’ai eu de la peine pour Ephraim tombé amoureux de Reine et que renie son père.

J’ai aimé les surnoms de chacun des fils du couple nés le 15 août chaque année pendant 9 ans, leur force de vie issue de la terre.

Car ce roman est un hymne à cette terre de l’Yonne perdue au milieu des forêts.

J’ai aimé le magnolia de la mère de Camille, le bleu des yeux de Reine que l’on retrouve tout au long du récit.

J’ai aimé les corps omniprésents.

Mais si j’ai aimé écouter le chant de la narration, j’avoue avoir eu du mal avec les triplettes d’adjectifs descriptifs.

Un roman sur la colère et sa force de destruction comme son titre l’indique, mais surtout un formidable hymne à la vie qui fait fit des ressentiments.

L’image que je retiendrai :

Celle de la fête de la vierge célébrée en musique par la fratrie.

Gallimard, 12 septembre 1989, 272 pages

11 commentaires

Laisser un commentaire