La cage de l’albatros – Pierre POUCHAIRET

Seconde enquête de Léanne maintenant à Brest, on retrouve ses deux acolytes Elodie et Vanessa.

Noreen, jeune flic fraîchement affectée en Bretagne, apporte du sang neuf à cette équipe de quadragénaires.

Alors que la nouvelle recrue participe à l’interpellation houleuse d’une bande de dangereux malfaiteurs, la gendarmerie découvre au pied de la falaise de la Pointe du Van le corps sans vie de son oncle. Chute accidentelle ? Meurtre ? Aucune hypothèse n’est à écarter.

La jeune femme, aidée de ses amies, est bien décidée à faire la lumière sur cette mort suspecte. Mais la vérité se trouve rarement où on l’attend et sa quête ne sera pas sans risques.

Le trio s’est donc transformé en quatuor le temps de l’enquête sur la mort de l’oncle.

Le récit est toujours mené tambour battant, pas de temps mort, des phrases qui percutent et vont à l’essentiel.

On trouve de nombreuses références aux excellents polars français (Alex, notamment, de Pierre Lemaitre) et des réflexions amusantes sur Olivier Norek, le vrai.

Même si le trio n’a pas le temps de jouer ensemble pour cause d’enquête, j’ai aimé les retrouver pour cette enquête plutôt tordue qui m’a tenue en haleine.

D’autant que Léane joue avec le feu à cause de son informateur.

L’image que je retiendrai :

Celle de la chambre de Noreen dans la maison de son oncle, conservée telle qu’elle.

Editions du Palémon, 7 décembre 2018, 328 pages

Je remercie Nathalie des Editions du Palémon pour l’envoi de la dernière enquête du trio

2 commentaires sur “La cage de l’albatros – Pierre POUCHAIRET

Laisser un commentaire