La chance de leur vie – Agnès DESARTHE

Sylvie et Hector s’aiment à leur façon. Hector se voit proposer un poste d’un an dans une université de Caroline du Nord. Il accepte et emmène avec lui sa femme Sylvie et son fils Lester qui désire se faire dorénavant appeler Absalom Absalom.
Si Hector et Absalom Absalom sont vite dans le bain de leur vie américaine, il n’en va pas de même pour Sylvie qui peine à trouver un intérêt dans cette nouvelle vie.
Elle soupçonne son mari de la tromper, mais elle le connaît et elle sait qu’elle seule est la femme de sa vie.
J’ai aimé suivre ce couple et surtout Sylvie, si aérienne. Sa découverte de la création artistique grâce à l’atelier de poterie auquel elle s’inscrit. Ses créations si originales.
J’ai aimé découvrir leur passé et leur blessure commune par petites touches, comme un souvenir douloureux qui revient parfois en mémoire.
Mais j’ai trouvé que leur fils, qui n’apparaît qu’en filigrane, n’était qu’un personnage prétexte qui sert à l’auteure pour la fin de son roman. Malgré son vrai prénom Lester, j’ai trouvé sa présence bien légère dans la vie de ses parents. Il ne les leste pas dans le présent.
J’ai aimé le style, les mots, le rythme des phrases. J’ai laissé partir cette famille à regret.
L’image que je retiendrai :
Celle des créations de Sylvie : légumes et vieilles chaussures.
L’Olivier, 16 août 2018, 304 pages

21 commentaires sur “La chance de leur vie – Agnès DESARTHE

  1. J’ai aimé plusieurs titres de l’auteur. J’ai repéré celui-ci parmi les sorties de la rentrée. Tu sembles avoir aimé mais sans être super enthousiaste…

Laisser un commentaire