La femme de l’ombre – Arnaldur INDRIDASON

Nous retrouvons nos deux enquêteurs, l’un canadien et l’autre islandais, qui s’intéressent à un suicide qui n’en est pas un.
En parallèle se déroule le récit du retour en Islande de ses émigrés partis faire leurs vies au Danemark et que l’Angleterre et l’Allemagne autorisent à rejoindre leur pays un début du conflit.
Encore une fois, j’ai aimé découvrir l’Islande pendant la Seconde Guerre et cet invraisemblable retour des islandais dans leur pays.
On y découvre aussi la Société de Thulé qui avait des adeptes en Islande.
J’espère que le dernier volet sera aussi passionnant.L’image que je retiendrai :

Celle de la fameuse femme de l’ombre dont on ne connaît le prénom qu’en fin de roman.

Lu sur Liselotte

13 commentaires sur “La femme de l’ombre – Arnaldur INDRIDASON

    1. coucou,
      je me faisais la même réflexion, il y a le mot ombre dans chacun des titres que tu as lu Alex
      Il me reste encore beaucoup de titre d’un auteur que j’aime lire
      Bises

  1. C’est un auteur que j’ai toujours apprécié et depuis je n’arrête pas de le conseiller à des amateurs de polars ! 😉
    Belle fin de journée Alex, bisous

  2. Ah celui là aussi me tente bien. Selon toi il faut les lire dans l’ordre ou ce n’est pas nécessaire ?
    Sinon pour Anguilles démoniaques, le petit bémol c’est que finalement le japon est passé au second plan mais si tu aimes le style des polars japonais peut-être qu’il te plaira 🙂

Laisser un commentaire