La petite trotteuse – Michèle LESBRE

J’ai cru, au début de ce roman, que la petite trotteuse était le personnage principal, qui visite des maisons dans différentes régions.

On apprend, au fil de la lecture, que ce n’est pas sa profession. Elle est à la recherche de son passé dans les maisons que ses parents et elle ont habité un temps.

Elle séjourne dans une pension de famille tenue par une mère et sa fille, mais cette partie de l’histoire m’a moins parlée.

J’ai aimé sa rencontre avec l’architecte qui construit des théâtres éphémères.

J’ai aimé découvrir par petites touches son passé entre une mère exigeante et un père qui s’efface peu à peu.

J’ai aimé les souvenirs de la narratrice dans chaque maison.

Une belle après-midi de lecture passée avec ces personnages, les mots si doux de l’auteure. Même si j’ai regretté les citations qui venaient alourdir son texte.

L’image que je retiendrai :

Celle du chat orange qui hante la pension de famille.

Sabine Wespieser, 18 août 2005, 190 pages

14 commentaires sur “La petite trotteuse – Michèle LESBRE

  1. J’avais bien aimé les premiers romans de Michèle Lesbre, dont La belle inutile ou Un homme assis, mais comme pour bien des auteurs, elle a été effacée par de nouveaux venus.

  2. je n’ai lu que « Écoute la pluie » qui m’a laissé un sentiment mitigé… le thème de celui-ci me parle plus… mais ma PAL est en détresse en ce moment 🙂

Laisser un commentaire