Auteurs en R

La princesse au petit moi – Jean-Christophe RUFIN

Je n’ai pas trouvé de Tokay pour la photo, alors j’ai pris une bouteille d’un autre vin un peu liquoreux.

Et puis le nom de ce vin va bien avec l’intrigue du roman : une histoire d’amour.

Cette nouvelle enquête d’Aurel le Consul se déroule cette fois-ci un peu différemment : la principauté est imaginaire et Aurel est engagé comme enquêteur.

Au contraire de l’épisode précédent, j’ai beaucoup aimé cet opus (les dorures du décor ? une histoire d’amour passion ?….) qui m’a emmené de la Principauté de Starkenbach à Paris en passant par la Corse.

Aurel toujours avec son piano, mais cette fois, il trouve une voix pour l’accompagner.

Certains passages m’ont fait sourire.

Bref, j’ai retrouvé ce qui avait le charme du premier volet de cette série.

Une citation :

à la fin, c’est le mot du président Queuille qui s’applique : « Il n’y a pas de problème qu’une absence de solution ne puisse résoudre. »

L’image que je retiendrai :

Celle du VTT sur lequel le Prince consort monte tous les jours pour évacuer son énergie.

Lu sur Liselotte

16 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :