La tache – Philip ROTH

Première lecture de l’auteur, et premières impressions : c’est un auteur américain qui nous décrit l’Amérique de Clinton à travers une histoire particulière.

De longs paragraphes dans lesquels il faut se laisser porter par le phrasé de l’auteur.

Des réflexions émaillent le récit sur le difficile retour des GI’s du Vietnam qui se moquent ouvertement de ceux qui sont revenus de 4 jours de guerre en Irak.

Sur Willie le planqué de la Maison Blanche.

Sur le politiquement correct dans les Universités où comptent plus le ressenti des élèves que les explications des professeurs.

Sur la tactique qu’exige la pratique de la boxe, plus que la force brute.

La pièce de Shakespeare Jules César est omniprésente dans le roman (prénom des enfants, citations).

J’ai appris que le mois de février était le mois de l’histoire des Noirs dans l’enseignement américain.

L’auteur met également en scène le personnage de Delphine Roux, jeune normalienne française aux dents longues prête à tout pour réussir, et pourtant amoureuse de celui qu’elle a mis à la porte.

J’ai toutefois trouvé le titre étrange : la tache. Il est plutôt question du mensonge sur lequel Coleman Silk a bâti sa vie.

Prix Médicis Etranger en 2002.

L’image que je retiendrai :

Celle de Mark, l’un des fils de Coleman, le seul en rébellion contre son père, car il sent que quelque chose ne tourne pas rond dans l’histoire familiale.

Quelques citations :

On n’a pas besoin de tuer son père. Le monde s’en charge. Il y a des tas de forces qui guettent le père. Le monde va lui faire son affaire, et il l’avait faite, en effet, à Mr Silk. Celle qu’il faut assassiner, c’est la mère. (p.135)

Lu sur Liselotte

16 commentaires sur “La tache – Philip ROTH

  1. Tentant ! Je n’ai jamais lu cet auteur mais j’ai « Le complot contre l’Amérique » dans ma PAL qui me fait de l’œil 😉

  2. J’avais lu Goodbye Colombus que je n’avais pas aimé, puis Le complot contre l’Amérique que j’avais par contre adoré de bout en bout. bien envie de lire sa trilogie…

Laisser un commentaire