Auteurs en V

La vie ordinaire – Adèle VAN REETH

« La vie ordinaire est une vie d’hypocrite. On fait comme si c’était “déjà ça” de vivre “tranquillement”, comme si on ne voulait pas d’aventure. Comme s’il suffisait de se la couler douce dans les plis du laisser-être pour atteindre la tranquillité tant recherchée. Sauf que la plupart du temps, on n’y arrive pas.

Puisque l’existence humaine est à la fois provisoire et continue, puisque rien ne dure et que le temps ne se retient pas, la tranquillité n’est pas de ce monde. Et c’est tant mieux. Que le dard de l’intranquillité vous pique encore et encore ! Demandez-vous, au moins une fois, si le nombre d’années parcourues, les épreuves et les angoisses endurées, si vous avez vécu tout ça pour vous réfugier dans la mauvaise foi de l’émerveillement ordinaire, sans jamais vouloir fouiller en dessous, remuer la vase qui étouffe vos désirs et vous fait croire qu’être quelqu’un, c’est peser lourd, et s’accrocher aux horaires comme si la vie en dépendait. »

Essai sur la vie ordinaire ? Roman de la découverte d’Emerson ? Récit d’une grossesse ?

J’ai aimé retrouver la voix et le phrasé de la journaliste animatrice de l’émission Les chemins de la philosophie sur France Culture, les matins à 10h.

J’ai aimé la suivre sur ses chemins : la découverte d’Emerson, sa grossesse comme création d’une vie extra-ordinaire.

L’image que je retiendrai :

Celle de l’escalade d’une roche en bord de mer.

Gallimard, 4 juin 2020, 192 pages

25 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :