Le bûcher des vanités – Tom WOLFE

Où il est question de la chute d’un gagneur de Wall Street. Sur fond de convulsive fresque new-yorkaise.

Le roman pullule de descriptions de lieux, de vêtements, de généalogies. Mais rien de rédhibitoire dans ce roman car on se plonge très bien dans la ville et cette année-là.

De Wall Street au Bronx, en passant par Park Avenue : comme vous y étiez.

Les personnages sont plus vrais que nature : Sherman en maître de l’Univers mais qui n’ose jamais dire la vérité ; le journaliste qui monte l’affaire en épingle avec quelques bonnes sources ; le juge qui veut se faire ré-élire ; le révérend du Bronx qui magouille tant qu’il peut ; l’épouse de Sherman en décoratrice d’intérieur, etc.

Il est beaucoup question d’appartenance dans ces pages : les personnages appartiennent à une communauté (juive, irlandaise, italienne, noire, hispanique…).

Une descente aux enfers décrite de mains de maître.

L’image que je reteindrai :

Celle du menton de Sherman dont il est si fier, mais qui contribuera à sa perte également.

Le livre de poche, 1987, 917 pages

24 commentaires sur “Le bûcher des vanités – Tom WOLFE

  1. Un auteur que j’ai déjà apprécié, mais le thème de Wall Street m’effrayait. Je pense avoir vu le film. Je tenterai peut-être.

    1. Je vais mieux, merci. Des soucis de santé maintenant partiellement résolus m’ont tenu éloignés du clavier mais pas des livres.

Laisser un commentaire