Auteurs en B

Le courage des autres – Hugo BORIS

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteur change de registre à chaque roman. Depuis La délégation norvégienne, jusqu’à Police, en passant par Trois grands fauves, Hugo Boris me surprend à chaque fois.

Dans son dernier ouvrage, il m’a une nouvelle fois surprise car ce n’est pas un roman, enfin pas vraiment. Plutôt des instantanés du métro parisien.

J’ai découvert l’existence de Dragon magazine, dont l’auteur cite parfois quelques phrases .

Des instantanés de moments violents. Pas forcément de la violence physique, parfois juste des situations dérangeantes.

Le narrateur explique que malgré sa ceinture noire de karaté, il ne se sent pas le courage de s’interposer pour défendre d’éventuelles victimes.

Mais il raconte comment, au contraire de lui, certaines personnes interviennent avec beaucoup de tact pour déjouer l’agressivité.

Le narrateur parviendra-t’il à dépasser sa peur qui le bloque ?

Le dernier chapitre est à ce titre une véritable échappée.

Ce que raconte l’auteur peut se dérouler dans n’importe quel métro de n’importe quelle ville française. Des situations comme celles qu’il décrit se rencontrent n’importe où. Mais je n’ai pas été sensible à toutes. Certaines m’ont plus parlé que d’autres.

Mais toutes posent la question : qu’est-ce qui nous touche au point de nous faire réagir ?

L’image que je retiendrai :

Celle de l’ami Wanda répondant en polonais à des malotrus.

Killing79 a adoré.

Grasset, 8 janvier 2020, 180 pages

24 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :