Le cri – Nicolas BEUGLET

Tous les codes du genre sont réunis dans ce roman : un couple improbable d’enquêteurs (ici une policière norvégienne parlant français et un ancien grand reporter français) ; une énigme qui commence dans un hôpital psychiatrique ; de méchants américains dont on ne connaît pas l’identité ; un enfant dont les parents sont morts recueilli par son oncle ; un récit qui nous emmène de Norvège à Nice en passant par Paris et l’île de l’Ascension.
Des poursuites (pas de voitures cette fois-ci) tout azimut, avec ou sans armes ; des explosions, beaucoup.
Et un projet fou autour de la preuve de l’existence de l’âme et de Dieu.
Un roman qui se lit vite et dont le déroulé est peut-être un peu trop rapide pour moi qui ai failli me perdre dans les décalages horaires.
Ce qui m’a le plus intéressé est sans doute les éléments véridiques sur lesquels s’est appuyé l’auteur pour écrire son roman.
L’image que je retiendrai :
Celle du numéro 488 tatoué sur les fronts des patients de l’expérience.
Lu sur Liselotte

8 commentaires sur “Le cri – Nicolas BEUGLET

Laisser un commentaire