Auteurs en B

Le passager sans visage – Nicolas BEUGLET

Tout le long de ma lecture, je me suis demandée ce que faisait ce train en couverture. Ce n’est que dans les dernières pages que le mystère s’éclaircit.

Mais avant cela, nous retrouvons l’inspectrice écossaise Grace Campbell qui reçoit un bien étrange message qui l’oblige à ouvrir sa porte secrète et à se plonger dans son passé.

Nous la suivons ainsi à la recherche de son ravisseur lorsqu’elle était enfant. Petit à petit, ses souvenirs remontent à la surface.

J’ai aimé l’univers des contes morbides qui sont le fil conducteur de son enquête. Car oui, les contes ne sont pas féériques mais violents.

J’ai souris car c’est la première fois que je lisais le pronom « iel » dans un roman.

Encore une fois, l’auteur part de faits réels qui dépassent la fiction pour nous entraîner dans une histoire que l’on n’aimerai pas vivre.

Quelques citations :

La sécurité doit devenir la religion des individus, celle pour laquelle ils renonceront à tout le reste. Cette envie de protection doit s’infiltrer partout. Elle doit devenir si impérieuse, si nécessaire que la liberté sera perçue comme un luxe que l’on ne peut malheureusement plus s’offrir.

Ceux qui contrôlent la peur des gens deviennent maîtres de leur âme.

L’image que je retiendrai :

Celle du fameux passager qui veut devenir le Maître du Monde.

Lu sur Liselotte

20 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :