Auteurs en B

Le petit-fils – Nickolas BUTLER

Qu’il est trognon ce petit-fils qui vit avec sa mère et ses grands-parents dans le Wisconsin.

Un petit-fils gâté mais aussi obéissant qui fait la joie de la famille.

Malheureusement, sa mère se rapproche d’une drôle d’Eglise dont le culte se déroule dans un cinéma désaffecté avec un prêtre charismatique et beau parleur.

Pour faire plaisir à leur unique enfant, Lyle et Peg accompagnent leur fille chaque dimanche. Mais Lyle voit rapidement dans le jeu du pasteur, au contraire de sa fille qui en tombe amoureuse.

Les amis de Lyle lui conseillent de faire profile bas afin de garder au plus près de lui son petit-fils.

Mais un jour, ce dernier tombe malade à cause de son diabète non diagnostiqué.

J’ai aimé Lyle, vieille branche entouré de ses amis qui se retrouve confronté à problème religieux, lui qui ne croit pas. Mais qui aimerait, pourtant.

J’ai aimé sa femme, Peg, en arrière-plan, qui apaise les tensions au sein de la famille.

J’ai aimé regarder le petit-fils Isaac vivre et chanter, même faux et fort.

J’ai aimé les derniers efforts de Lyle pour sauver le verger.

Un roman fort sur la montée en puissance des sectes chrétiennes aux Etats-Unis.

L’image que je retiendrai :

Celle du verger dans lequel va travailler Lyle pour aider son ami, le goût des vieilles variétés de pommes.

Stock, 8 janvier 2020, 350 pages

29 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :