Auteurs en A

L’échange – Eugenia ALMEIDA

Il y avait longtemps que je n’avais pas lu un roman argentin. Il m’a fallu un peu de temps pour plonger dans un certain esprit de ce pays dans lequel rien ne se dit.

J’ai aimé Guyot le journaliste qui ne laisse pas tomber ses recherches alors que les cadavres s’accumulent autour de lui : il veut savoir qui est cette jeune femme qui s’est suicidé en pleine rue après avoir visé un inconnu.

J’ai découvert l’hémérothèque, ce bâtiment dans lequel ne sont conservé que les revues et journaux. La résolution d’une partie de l’énigme passe par la consultation de ces vieux papiers.

J’ai aimé cette partie d’échec que joue Guyot avec un inconnu.

J’ai aimé la psy qu’il rencontre dans un bar et à qui il peut confier l’avancée de ses recherches. J’aurais aimé qu’elle joue un plus grand rôle à la fin du roman.

J’ai aimé que le « méchant » reste dans l’ombre jusqu’au bout et que sa véritable identité ne soit dévoilée qu’à la toute fin du récit.

J’ai aimé les courts chapitres qui commencent par un dialogue pendant lequel on ne sait pas qui parle, laissant planer un doute sur le propos. L’éclaircissement vient quelques lignes plus loin.

Un polar argentin qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page.

L’image que je retiendrai :

Celle des personnages qui ne boivent pas du café mais du maté.

Métailié, 25 août 2016, 240 pages

18 commentaires

Laisser un commentaire