L’embaumeur – Isabelle DUQUESNOY

Victor Renard nous livre sa confession sur son crime.

Il débute son récit devant le Tribunal Révolutionnaire en commençant par sa naissance fratricide. Songé-e-s, braves citoyen-ne-s : son cordon ombilicale s’est enroulé autour du cou de son jumeau, tuant Ange par inadvertance.

Depuis, sa mère n’a de cesse de le lui reprocher, en lançant devant elle des fèves quand elle s’adresse à lui. Victor, dont elle déforme le prénom : Victordu car il a le cou de travers (à cause du fameux cordon), ou Victorgnole quand elle le frappe à tout bout de champs.

Au fil des jours, nous lisons la confession de Victor devenu embaumeur par hasard. Amoureux d’Angelique la prostituée, mais épousant la soeur d’un compère.

J’ai aimé suivre Victor, que j’ai trouvé un peu long dans ses explications, mais c’est normal, il recule le moment de sa condamnation et de sa montée à l’échafaud. Victor fou amoureux d’Angélique, pour qui il mène une double vie, soupant deux fois : la première avec sa maîtresse, la seconde avec sa femme.

J’ai découvert le trafique des Mumies : ces coeurs de souverains et de leur descendants  desséchés pendant 70 jours puis revendu à des peintres de renoms.

Si j’ai eu un peu de mal avec la découverte largement expliquée du vagin du père de Victor, j’en ai compris toute l’utilité en fin de roman.

Pauvre Victor, pauvre embaumeur qui a recueilli un certain Toussaint, esclave affranchi, et qui lui a appris le métier.

L’image que je retiendrai :

Celle du Voyage des morts des anciens égyptiens que Victor apprend auprès de son maître et qu’il récite pour chaque corps.

Points, Juin 2018, 474 pages

20 commentaires sur “L’embaumeur – Isabelle DUQUESNOY

  1. Coucou
    je viens de le commencer je l’ai obtenu à la dernière masse critique de Babelio et il a mis un temps fou à me parvenir :-O
    Je me laisse embarquer dans cette histoire avec ce sacré personnage !
    Bises

Laisser un commentaire