Auteurs en L

Les contes défaits – Oscar LALO

lescontesdefaitsLu sur Liselotte

Présentation de l’éditeur :

Peau d’âme, noire neige, le petit poussé… Il était zéro fois… c’est ainsi que commencent  Les contes défaits
L’histoire est celle d’un enfant et de l’adulte qu’il ne pourra pas devenir. 

Je suis sans fondations. Ils m’ont bâti sur du néant. Je suis un locataire du vide, insondable et sans nom, qui m’empêche de mettre le mien. La page reste blanche car tout ce qui s’y inscrit s’évapore.

Sans rien dire jamais de ce qui ne se montre pas, loin de la honte et de la négation, Oscar Lalo convoque avec ses propres mots, pourtant universels, la langue sublime du silence… 
Et c’est en écrivant l’indicible avec ce premier roman qu’il est entré de façon magistrale en littérature. 

Mon avis :

Je savais que le sujet était difficile. Mais je pensais que l’auteur pourrait l’écrire. Il n’en est rien.

Comme son titre, l’écriture est défaite : elle part dans tous les sens, l’auteur ne peut pas la centrée sur son sujet. Et cela m’a gêné. J’attends d’un roman une certaine construction, or dans celui-ci, tout est déconstruit. Est-ce un roman d’ailleurs ? Je me suis plusieurs fois posée la question.

Jeu de mots pour mettre l’horreur à distance, soit. Celui avec le homme d’enfants est parlant, mais tous ne le sont pas.

Une écriture très bien pensée, mais qui m’a laissé su ma fin-faim.

L’image que je retiendrai :

Celle des enfants revenant de promenade sous la pluie et séchant dans le vestibule.

Je remercie les Editions Belford et Net Galley pour l’envoi de ce roman.

19 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :