Auteurs en R

Les fragiles – Maud ROBAGLIA

Jérémiade n’est pas dupe. Elle sait bien que sa fille, la parfaite petite ménagère, et son gendre, chief happiness officer, ne sont pas aussi joyeux et équilibrés qu’ils prétendent l’être. Personne ne l’est.

Jérémiade travaille au Parfait Nettoyeur, où elle vend des shampouineuses à moquette et des aspirateurs. Tout nettoyer la calme, l’aide à contenir ses larmes dans un monde où le moindre signe de faiblesse est devenu suspect.

Depuis que le pays connaît une vague de suicides sans précédent, faire part de ses états d’âme expose à rejoindre le camp des Fragiles, et les Fragiles, on les isole, on les enferme et on les traite.

Car si la fragilité est contagieuse, il faut l’éradiquer. Afficher son bonheur devient alors une question de survie. Mais Jérémiade n’a jamais su faire semblant…

Quelle drôle d’histoire ! Nous sommes placé du côté de Jérémiade (qui ne se plaint pourtant jamais dans ces pages). Jérémiade est triste depuis que son mari est décédé. Jusqu’ici, c’est normal.

Sauf que la société dans laquelle elle vit ne doit afficher que du bonheur.

J’ai aimé découvrir ce monde étrange aux injonctions à la joie de vivre (des fêtes sont même organisées pour le rappeler).

J’ai aimé découvrir la fille de Jérémiade qui fait son possible avec son mari jamais content, et son enfant à naître. Même si on sent qu’elle est proche de la rupture.

J’ai aimé le miroir tendu par l’auteur à nous lecteur : n’aurions-nous pas droit, nous aussi, à des moments de déprime bien compréhensibles ?

L’image que je retiendrai :

La scène finale qui montre que Jérémiade n’a pas du tout envie de mourir.

Le Masque, 6 janvier 2021, 200 pages

Merci Cathulu pour cette idée de lecture qui fait réfléchir sur notre devoir au bonheur

10 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :