Les passagères du 221 – Catherine BECHAUX

Leurs maris, amants, petits fils sont incarcérés pour différents motifs.

Ces femmes prennent une fois par semaine le bus 221 vers la prison chargées de lourds sacs de linge.

Paul, le conducteur du bus, les reconnaît à chaque fois.

Par courts chapitres, nous découvrons la vie de ces femmes courageuses qui font parfois des milliers de kilomètres pour être présente à un parloir.

Nous découvrons aussi le parcours des incarcérés, leur motif d’emprisonnement.

Si le style ne m’a pas emballé, ces femmes me sont restées présentes en mémoire longtemps après avoir refermé ce livre qui se lit le temps d’un trajet vers la prison.

L’image que je retiendrai :

Celle des sacs aux motifs variés que Paul, le conducteur, aime à regarder.

Une citation :

Et cette phrase telle une vague qui roulerait inlassablement… Mes sanglots violentent l’automne… (p.73)

Liana Levi, 4 octobre 2017, 124 pages

Merci Gambadou et Cathulu pour cette idée de lecture

14 commentaires sur “Les passagères du 221 – Catherine BECHAUX

Laisser un commentaire