Maternité – Françoise GUERIN

Merci, Madame Françoise GUERIN, pour votre dernier roman qui a su me toucher et m’émouvoir sur un sujet difficile et dont on ne parle jamais.

Ah qu »ils sont heureux, les bébés des magazines, qu’elles ont dynamiques et épanouies les mamans instagrameuses avec des petits toujours souriants et bien propres.

Mais ces arbres cachent la forêt des autres femmes déboussolées par l’arrivée d’un enfant.

J’ai fait partie de ces femmes-là, et je me suis reconnue dans certaines situations.

Cela ne m’a pas empêché d’en trouver d’autres un peu caricaturales, le trait un peu forcé, mais votre livre est un roman, n’est-ce pas.

Je savais que cette lecture allait me toucher, mais je vous faisais confiance.

J’ai beaucoup aimé les lapsus et autres trouvailles de vocabulaire qui expriment si bien les ressentis que l’on peut avoir.

Le rapport à la mère est souvent compliqué, mais heureusement les hommes de notre vie sont à côté de nous.

Merci, encore une fois, d’avoir mis vos mots de psychologue et de romancière sur ce mal de mères.

Quelques citations :

La vidange des mots t’a laissé sans forces. Et si elles te faisaient tenir debout, toutes ces paroles que tu conservais enfouies dans ton corps ? (p.362)

Ce que tu éprouvais, tu avais le droit de l’éprouver, ce que tu disais de le dire. Elle pouvait l’entendre. (p.434)

Se séparer. / Couper les fils. / Trancher dans le vif. / Démêler les corps et les destins. / Rendre à chacun son identité. (p.443)

Albin Michel, 2 mai 2018, 480 pages

22 commentaires sur “Maternité – Françoise GUERIN

  1. Le rapport à la mère est souvent compliqué, mais. ….. Oh que oui ! Toutefois le nounours lui, je l’ai reconnu !

  2. J’avais repéré cette sortie. Je viens de lire un titre sur la charge mentale donc je ne vais pas forcément enchaîner mais ça fait du bien à tout le monde oui de dire la vérité sur la maternité !

    1. Disons que je me suis retrouvée sur certaines situations. Nous ne vivons pas toutes la maternité de la même façon.

Laisser un commentaire