Auteurs en Z

Matière noire – Ivan ZINBERG

GRAND PRIX DU FESTIVAL SANS NOM 2020

Je découvre l’auteur avec ce roman, c’est son 5e.

L’action se déroule à Sainté, comprenez Saint-Etienne, ma ville d’adoption.

Évidement, j’ai aimé retrouvé les noms des rues et des quartiers presque tous cités (il manque entre autre Terrenoire).

J’ai découvert l’arrière-cour du commissariat du cour Fauriel, celui que l’on ne voit pas de la rue.

J’ai souri aux noms des boites de nuit modifiées, et j’ai retrouvé les vrais noms.

Un aperçu pas toujours rose mais très réaliste sur cette ville minière pauvre, sur ses trafics en tout genre.

Un roman très local, donc, mais pas que.

J’ai aimé le flic parisien des RG à la retraite qui travaille pour Crime Hebdo et qui mène sa propre enquête, recoupant divers informations et reliant des affaires aux quatre coins de la région.

L’explication du titre ne vient qu’à la toute fin du roman, mais ce n’est pas le plus important.

Un auteur que je continuerai de lire, c’est certain.

L’image que je retiendrai :

Celle de Karim Bekkouche, dit Bek, chef de la BAC qui pendant ses vacances fait son ménage tous les jours.

Cosmopolis, 7 novembre 2019, 462 pages

6 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :