Noli me tangere – Andrea CAMILLERI

Ne me touche pas, précise le sous-titre en français. Difficile, en effet, de toucher Laura : elle a disparu.

Elle avait tout pour elle : la beauté, des amants et un mari compréhensif, elle était en train de terminer son premier roman après un mémoire de Maîtrise remarqué sur Fra Angelico.

Contacté dès les premières heures de sa disparition par le mari, le commissaire Maurizi interroge l’entourage de Laura.

De courts chapitres de dialogues nous permettent de deviner qui est Laura à travers ce que chacun en dit.

J’ai aimé ce portrait en creux d’une femme qui cherche un sens à sa vie.

Un personnage que l’on n’oublie pas, surtout après avoir lu la postface.

L’image que je retiendrai :

Celle du tableau de Fran Angelico Noli me tangere.

Anne-Marie Metailié, 3 mai 2018, 144 pages

28 commentaires sur “Noli me tangere – Andrea CAMILLERI

  1. J’ai eu ma période Camilleri, et contrairement à certains chroniqueurs, j’apprécie les traductions de Serge Quadruppani. Et puis comme pour beaucoup d’auteurs, je m’en suis désintéressé passant à d’autres romans…

  2. Je n’ai lu que « La danse de la mouette » de cet auteur et il ne m’a pas tellement emballée, il faudrait peut-être que je tente d’en lire un autre avant de laisser tomber 🙂

Laisser un commentaire