Auteurs en C

On était des loups – Sandrine COLLETTE

Encore un roman noir de Sandrine COLLETTE, mais d’une façon un peu différente cette fois.

Le récit se déroule-t-il de nos jours ? Aux Etats-Unis (le personnage principal compte en miles) ? Peu importe, ce que raconte cette histoire est universel.

Liam vit avec sa femme Ava dans la montagne. Leur fils Aru a 5 ans, mais Liam a peu de lien avec lui. Jusqu’au jour du drame.

Commence alors une errance qui par bien des points aurait pu leur être fatale.

J’ai aimé ce pays au bord du chaos, ce père survivaliste et peu causant.

J’ai eu plus de mal à chaque fois que Liam appelle son cheval : gros.

Mais j’ai apprécié les réflexions du père, sa façon de voir la vie, sa traversée du désert aussi, ses questionnements.

Car ce roman est le long monologue de Liam, avec des tournures de phrases orales, mais si vraies.

Un roman moins dur que les précédents de l’auteure, bien que le choix du père soit dans un premier temps mortifère.

Quelques citations :

C’est le jour où elle est morte que j’ai compris que le monde sans quelqu’un  pour qui on donnerai tout c’est l’enfer, et pour moi l’enfer c’est quand il n’y a plus de sens, où que tu ailles ça sonne creux.

Il y a des jours où je sens avec une force infinie que c’est le môme qui a fait de moi un homme je veux dire avec l’humanité et pas seulement une machine vivante.

L’image que je retiendrai :

Celle du môme hurlant avec les loups de sa petite voix, et l’on sent que c’est un vrai bonheur.

Lu sur Liselotte grâce à Netgalley et aux éditions JC Lattès que je remercie pour leur confiance.

21 commentaires

Laisser un commentaire