Par le fer ou le poisson – Juliette BENZONI

Il s’agit d’une réédition d’un ouvrage paru en 1973.

Par amour, par ambition ou par vengeance, par peur ou par cruauté, par fanatisme ou par crédulité, par politique, par égoïsme ou par coquetterie, des femmes ont tué ou fait tuer des hommes, d’autres femmes et même des enfants.

Le sang versé est le lien sinistre qui unit l’une à l’autre des créatures aussi dissemblables que Agrippine et Théophano, la cabaretière des faubourgs de Byzance devenue impératrice, qu’Isabelle d’Angoulême ou Marguerite d’Anjou, toutes deux reines d’Angleterre, ou que l’avide Henriette d’Entragues, qui ne put être reine de France et s’en vengea ignoblement, qu’Ana de Mendoza, princesse d’Eboli tuant pour protéger son amour, que l’effroyable Erzsébeth Báthory, ce Gilles de Rais au féminin.

Dans chacun de ces récits, le fer brille, la hache s’abat ou bien le poison s’insinue, dans le cadre à la fois tragique et fastueux des grandes cours à travers les siècles. Et il est impossible de dire lesquels étaient les pires, des poisons de Locuste ou ceux de la Voisin, des massacres de Marie Tudor ou de la hideuse trahison de la femme au châle rouge.

Préface d’Alain Decaux :  » Chère Juliette Benzoni, vous suivez la même voie qu’Alexandre Dumas : vous aidez à faire aimer l’histoire aux Français. « 

J’ai aimé découvrir ses femmes au fort tempérament, aussi bien en Asie qu’en Europe. A des époques où elles devaient se battre cruellement pour obtenir un brin de considération.

Des récits qui dépaysent et qui remettent l’Histoire en perspective. Ses alcôves, mais aussi ses Grands Faits.

L’image que je retiendrai :

La devise d’un des personnages : « Attendre et voir venir ».

Je remercie Margaux chez Edi8 pour l’envoi de ce livre inattendu

Perrin, 7 juin 2018, 432 pages

10 commentaires sur “Par le fer ou le poisson – Juliette BENZONI

  1. Je n’aime pas trop les nouvelles ni les romans historiques, ce qui fait que, cette fois, je ne suis pas trop tentée. Mais ce n’est que partie remise ;0)

Laisser un commentaire