Auteurs en S

Persona : Les visages de Victoria Bergman 1 – Erik Axl SUND

persona

Actes Sud Editions, 28 septembre 2013, 474 pages

Résumé de l’éditeur :

La psychothérapeute Sofia Zetterlund suit deux patients particulièrement difficiles : Samuel Bai, un ancien enfant-soldat de la Sierra Leone et Victoria Bergman, une femme profondément meurtrie par un violent traumatisme d’enfance. Tous deux présentent des signes de personnalités multiples.

Un jeune garçon est retrouvé mort derrière des buissons, près d’une bouche de métro, le corps momifié et sauvagement mutilé. Pour l’inspecteur Jeanette Kihlberg, l’enquête s’annonce compliquée : il est d’origine étrangère et personne ne semble se préoccuper de sa disparition. Bientôt une nouvelle victime impose l’horrible évidence d’une série.

Chacune de leur côté, la flic et la psy se voient confrontées aux mêmes questions : Combien de souffrances peut-on infliger avant de basculer dans l’inhumain et de devenir un monstre ? A quel moment la victime se mue-t-elle en prédateur ? Et peut-on être mauvais si on ne ressent aucune culpabilité ?

Mon avis :

A force de lire des billets dithyrambique sur cette série, je me devais de me lancer dans la lecture de la trilogie.

Ca se lit bien, le rythme est soutenu sans être trop rapide. Les personnages sont fouillés et les rebondissements de l’enquête intéressants.

Quelque chose me dit que, dans ce premier opus, les auteurs n’ont fait que tisser la trame de leur histoire, sans en dévoiler toutes les facettes.

Et puis les auteurs nous baladent dans le temps et sur différents continents : ainsi Sofia est-elle partie soigner les enfants-soldats en Sierra Leone dans les années 1980. Nous croisons aussi un père et sa fille russe pendant la Grande Famine dont on devine l’anthropophagie. Chaque situation, à sa manière, nous parle de la part sombre de l’être humain.

Aucun personnage n’est ce qu’il paraît être, et chacun se révèle petit à petit par ses actes.

On sent une urgence dans ce roman, un suspens qui ne cesse de monter.

Le second opus sera-t-il aussi bon ? Affaire à suivre…..

L’image que je retiendrai :

Celle de la fête foraine où se déroule le premier drame et celle où se déroule celui qui clôt ce premier volet.

18 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :