Auteurs en R

Pleine terre – Corinne ROYER (RL2021)

Cet été, Florence Aubenas avait fait paraitre dans le journal Le Monde une série sur Jérôme Laronze, cet agriculteur qui fut tuer en 2017 par les gendarmes.

Le roman de Corinne Royer part du même drame pour en faire un roman à l’écriture travaillée et poétique.

De longues phrases puisant dans la nature et le monde minéral pour décrire ce que vit son personnage Jacques Bonhomme pendant sa cavale.

A chaque jour une partie, entrecoupée de la parole des amis ou de l’une de ses soeur.

Des leitmotiv : le renard sauvé le second matin ; la petite Constance à qui Jacques parle dans sa tête et qui l’appelle en retour Le Colosse ; les ombres bleu marine pour désigner les gendarmes ; la petite Sioux la vache préférée de Jacques ; son copain Paulo qui s’est suicidé en se jetant dans une belle à lisier.

Parle aussi parfois Antoine, qui a tenté de se pendre, et qui est devenu handicapé. Un dindon de compagnie, Joe, le suit tout le temps.

Mais ce roman parle également de l’agriculture vouée à la productivité, de celle qui ne prend pas en compte les bêtes ni les hommes, mais les dates des déclarations de naissance.

Ce roman, c’est l’histoire d’un homme qui reprend la ferme familial, mais avec de Grandes Idées qui viendront mourir sur l’autel du productivisme.

L’image que je retiendrai :

Celle de la tasse de café souvent proposée par les paysans aux contrôleurs et qu’ils n’acceptent jamais : il n’y a aucune place à la discussion humaine.

Actes sud, 18 août 2021, 336 pages

21 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :