Auteurs en R

Retour à Martha’s Vineyard – Richard RUSSO

Septembre 2015. Lincoln s’apprête à vendre la maison de sa mère à Martha’s Vineyard, et les trois amis se retrouvent à nouveau sur l’île.

A bord du ferry déjà, les souvenirs affluent dans la mémoire de Lincoln, le « beau gosse » devenu agent immobilier et père de famille, dans celle de Teddy, éditeur universitaire toujours en proie à ses crises d’angoisse, et dans celle de Mickey, la forte tête, rockeur invétéré qui débarque sur sa Harley.

Parmi ces souvenirs, celui de Jacy, mystérieusement disparue après leur week-end de 1971. Qu’est-il advenu d’elle ? Qui était-elle réellement ? Lequel d’entre eux avait sa préférence ?

Nous suivons tour à tour les pensées de Lincoln et de Teddy sur ce qu’il s’est passé dans leur jeunesse, et lors de ce week-end.

J’ai aimé découvrir ces soixantenaires qui sirotent du bloody-mary, et de voir leur trajectoire depuis leurs années de fac où ils ne tournaient qu’à la bière.

J’ai aimé que Jacy soit un mystère jusqu’à ce que Mickey parle à son tour. La tension monte peu à peu, au fur et à mesure des suppositions de Lincoln sur la mort de Jacy, selon les vues de l’ex policier Coffin qui broye du noir (mais est-elle morte ce fameux week-end ?).

J’ai aimé le voisin qui se promène nu sur sa terrasse, a un panneau Trump, pour em.. les vacanciers.

Tout de même, j’ai sans cesse eu l’impression d’avoir déjà lu ce roman, au point que je me suis souvenu de ce qui était arrivé à Jacy. Etrange….

J’ai aimé que le professeur Ford rabatte les oreilles de ses élèves avec les causes immédiates et lointaines des guerres, les enjoignant à réfléchir plus profondément. « Les causes immédiates sont séduisantes, disait-il, mais la vérité vraie se cache souvent dans les profondes. » (p.215)

Un roman qui parle de solitude en pleine foule.

Une citation :

Mentir  est devenu notre seconde nature. Et la personne à qui on ment le plus, c’est soi-même. (p.307)

L’image que je retiendrai :

Celle de Jacy, fille libre qui ne porte pas de soutien-gorge, ce qui choque les hommes.

La Table Ronde, 27 août 2020, 384 pages

24 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :