Auteurs en W

Ronde de nuit – Sarah WATERS

Les rondes de nuit dont il est question dans ce roman ne sont pas celles de Patrick Modiano à Paris, mais celles de deux londoniennes pendant les bombardements de nuit.

Si j’ai aimé Du bout des doigts de cette autrice, je ne peux pas dire que ce roman m’ait convaincu.

D’abord parce que les personnages ne m’ont pas parlé : Quel fantôme du passé hante Helen qui subit, désemparée, le lent délitement de sa liaison interdite avec Julia, une jeune auteur à succès rencontrée pendant la guerre ? Pour quelles raisons Kay, une ancienne héroïne du Blitz, erre-t-elle désormais, inconsolable, dans les rues de la ville ? Pourquoi Viv, une jeune femme douce et glamour, ne parvient-elle pas à quitter son amant, un ancien soldat marié et père de famille ? Quel secret cache Duncan, l’intrigant petit frère de Viv, en se réfugiant dans le monde de l’enfance et en refusant tout échange avec l’extérieur ?

Trop de questions, pas assez de réponses.

Mais ce roman est intéressant car nous suivons Kay et Mickey pendant leurs sorties dans Londres après les bombardements : l’autrice a très bien décrit les lieux et les atmosphères de ces nuits particulières.

Bien sûr, il y est question d’homosexualité, et dans les années 1940-50, on se doute que cela ne devait pas être simple.

Une lecture intéressant du point de vue historique.

L’image que je retiendrai :

Celle de l’alliance que Kay et Helen s’échangent en secret.

Denoël, 31 août 2006, 592 pages

14 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :