Auteurs en J

Sa préférée – Sarah JOLLIEN-FARDEL

Les Alpes Suisse : les montagnes, les lacs aux milles couleurs, les villages nichés à flanc de collines, ses habitants taiseux, ses villages muets.

Jeanne est une petite fille qui grandit entre un père qui cogne fort, une mère qui se réfugie dans les livres et une grande soeur lointaine.

Oh, pas de grandes descriptions des moments de violences, juste quelques mots et la scène se grave en mémoire.

J’ai aimé la jeune fille qui fuit sa famille et poursuit ses études à Lausanne, découvre d’autres façons de vivre malgré son replis sur elle-même.

J’ai été triste des différents deuils qui la touche. L’auteure est parvenue à me faire ressentir la douleur du personnage.

J’ai haïs le médecin de famille qui ne fait rien aux moments des faits.

J’ai aimé les lacs qui ponctuent la nouvelle vie de Jeanne une fois adulte.

Mais le plus violent dans ce roman, c’est de ne pas avoir le fin mot des histoires : de quoi rêvait la mère ? Pourquoi le père était violent ? Quand il n’y a pas de mots, là se trouve la violence brute.

Une citation :

Il m’aimait donc vraiment. Il savait mieux que moi que cette Jeanne publique n’était que la démonstration de trop de douleurs. (p.190)

L’image que je retiendrai :

Celle de la jupe bleue plissée achetée pour la communion, sa préférée.

Sabine Wespieser, 25 août 2022, 200 pages

21 commentaires

Laisser un commentaire